06/11/2009

CHOCOLAT VICTORIA - BRUXELLES

Trois pâtissiers bruxellois, Charles Jeghers, Emile Bossaert et Joseph Carlier se connaissent bien et décide de se lancer dans la fabrication industriel de biscuits, le choix du nom de leur association : VICTORIA.
C'est le plateau de Koekelberg qui sera choisi pour implanter la future société.
Le 13 mars 1896, les statuts de la société anonyme Victoria, "ayant pour objet la fabrication et la vente de biscuits et desserts" sont enregistrés.
La Manufacture des biscuits et desserts Victoria est née. L'adresse de la nouvelle société se situe au 34 Avenue de Jette à Koekelberg.


VICTboit03


Les premiers biscuits se vendent bien, et au 30 juin 1897, la clôture du premier exercice budgétaire fera apparaître un chiffre d'affaires de 84.831 FB, et les premiers dividendes seront distribués aux actionnaires à hauteur de 5.526 FB. Le chiffre d'affaires de la biscuiterie progresse rapidement ; 217.800 FB en 1902, 286.253 FB en 1903 et 423.920 FB en 1904.
La même année, une deuxième usine Victoria est créée à Dordrecht aux Pays-Bas.
1906 Décès de Charles Jeghers.


VICTent-lettre01

VICTent-lettre02

VICTcp02

  1. 1. En-tête de lettre de 1919
  2. 2. En-tête de lettre de 1923
  3. 3. carte postale publicitaire des années 20

Le succès de la société "Victoria", le lancement de l'usine de Dordrecht, l'ouverture d'un dépôt à Anvers, confortent les administrateurs de la Victoria dans leurs choix. Emile Brossaert est chargé par le Conseil d'administration d'étudier la possibilité d'adjoindre un département chocolaterie à l'actuelle biscuiterie.
1908 Aménagement et début de la chocolaterie Victoria, à partir de février 1909, la firme commence à s'organiser en deux unités distinctes : biscuiterie et chocolaterie.
Juin 1909 Les ateliers de fabrication sortiront les premiers chocolats et cacaos Victoria et le "Chocolat de l'Avenir" fait l'objet d'un dépôt de marque le 6 juillet 1909. La gamme des articles de chocolat apparaîtra comme modeste dans un premier temps face à la production du département biscuit. Le chocolat est proposé en paquets, en boîtes et en blocs. Les  paquets sont composés de tablettes. Victoria va proposer des paquets de 200, 400, 500, 700 et 900 grammes.
1910 Naissance de l'Association mutuelle "La Victoria" qui servait à secourir les ouvriers en arrêt maladie.
1920 Décès d'Emile Brossaert. La chocolaterie Victoria va commercialiser les premiers bâtons sous emballages séparés.


VICTemb03

VICTemb04

VICTboit02

VICTboit01

  1. 1. Emballage petit format Vanille
  2. 2. Emballage petit format Framboise
  3. 3. Boîte métalique couvercle vitré
  4. 4. Boîte cartonnée de "TOFFEES ASSORTIS"

1921 Le projet de passerelle, qui à principalement pour but de supprimer le trafic (rue Deneck) entre les deux usines, est à l'étude et sera construite deux ans plus tard. Cette passerelle qui enjambera la rue Deneck servira soixante ans de trait d'union entre biscuitiers et chocolatiers de la Victoria.
1924 Décès de Joseph Carlier.
1925 Début de Victoria France dans les bâtiments de l'ancienne distillerie Thibault à Palaiseau.
1927 La société Victoria va se doter d'une sous-marque "EVO" pour la diffusion de biscuits, de chocolats et confiserie à des prix compétitifs dans les magasins populaires.
Parmi les produits commercialisés par Victoria dans les années 20-30, le chocolat "Côte Perlée" tiendra une place particulière. Il constituera longtemps le produit phare de la société et son succès justifiera qu'il soit proposé à la vente pendant plus de quarante ans. Le terme côte perlée définit, chez les professionnels du chocolat, le relief "perlé" figurant de chaque côté des barres composant une tablette.


VICTemb08

VICTemb07

VICTemb13

VICTemb01

VICTemb09

  1. Déclinaison des enballages Côte Perlée

1928 La chocolaterie tourne à plein régime et les effectifs sont d'environ 700 ouvriers et employés ainsi qu'une force motrice recensée de 500 CV, la société sort de ses ateliers environ 15 tonnes de produits finis par jour.
1930 A l'instigation de la profession, un film sur la fabrication du chocolat est réalisé, montrant combien la Belgique dispose désormais d'un industrie chocolatière puissante. Le documentaire sera tourné dans la chocolaterie Victoria.
Parmi les ouvriers de la chocolaterie, durant une brève période, on trouve un certain Joseph Draps, il se fait embaucher par Victoria pour compléter son expérience. Il succède à son père à la tête de la société qui deviendra Draps Frères et lancera sa propre marque, Godiva. La chocolaterie Draps se fera connaître sous l'appellation "Confiserie Fina".
1931 Victoria dépose la marque de cacao "Tonicaco" qui donnera un bâton fourré cacao...


VICTemb11


C'est au cours des années 1931-1934 que va exploser la vogue des bâtons de chocolat, signe d'une consommation qui s'individualise et qui préfigure les candybars que les américains populariseront plus tard à l'échelle mondiale.
La liste des bâtons Victoria est déjà longue, mais c'est en 1936, que Victoria élargira sérieusement sa gamme, en concurrence ouverte avec Côte d'Or à Bruxelles et Jacques à Eupen dont les catalogues s'étoffent également dans la même période.
Citons : Extra Milk Coffe RAF, Lady, Germoblé, Edelweiss, Mokablanc, Vanille Noisettes 435, crème Vanille Raisins, Crème Vanille, Crème Moka, Crème superfine Framboise, Crème Ananas Kirsch, ...


VICTemb15

VICTemb02

VICTemb14

VICTemb12

  1. 1. Emballage 4 Goûts (année 30).
  2. 2. Emballage Trois Mousquetaires (année 50).
  3. 3. Emballage Gulliver (année 50).
  4. 4. Emballage Pralin (année 30).

Participation de la Chocolaterie Victoria à l'Exposition universelle et international de Bruxelles en 1935. Plutôt que de s'investir en ordre dispersé, les adhérents de la Chambre syndicale de la chocolaterie et de la confiserie belges vont se regrouper pour animer, ensemble, un large périmètre situé dans le Palais de l'alimentation.


VICTcp01


1936 Le droit aux congés payés contribuera à une plus grande fréquentation des stations balnéaires situées tout au long de la côte belge, Victoria ira à la rencontre des vacanciers en organisant les fameux jeux de plage durant de longues années.
Reprise par Victoria, la S.A. Chocolaterie Lechien, sera domiciliée de 1938 à 1945 rue Deneck.
1937 Les opérations publicitaires de Victoria seront centrées sur le grand référendum que la firme a lancé auprès des consommateurs de ses bâtons fourrés.


VICTpub08

VICTbrochure01

VICTbrochure02

VICTcart01

  1. 1. Réferendum de 1935.
  2. 2. Livret sur la fabrication du chocolat (Année 50).
  3. 3. Livret à destination des collectionneurs pour les cadeaux à recevoir.
  4. 4. Cartes à jouer.

1938 Abandon de la représentation de la Reine Victoria comme emblème de la société et le 21 mars 1938, dépôt au greffe du tribunal de commerce de Bruxelles de la marque Victoria "représentée par un tambour de profil tapant sur une grosse caisse. On ne parle pas encore du grenadier.
1946 Reprise des activités s'amorce et l'emblème de la société "Le Grenadier" est remanier, plus stylisé, plus élancé, on est loin du tambour major de 1938.


VICTpub07


1949 Libéralisation du marché du chocolat en Belgique. Reprise des jeux et concours de plage.


VICTpubplage02

VICTpubplage01

  1. Deux publicités parues dans le Journal de Tintin pour les jeux de plage Victoria (année 60).

Une nouvelle gamme de bâtons fourrés à la crème fait son apparition, une nouveauté importante; les bâtons "ALU", dont l'enveloppe simplifiée en aluminium réduit autorisera un prix de vente attractif.
1951 Victoria et le Journal Tintin, le début d'une grande aventure qui durera jusqu'en 1964. Victoria va être omniprésent dans les pages du journal sous trois formes: le Timbre Tintin, les strips BD et les publicités.


VICTstrip01

  1. Les premiers strip BD (Journal Tintin 1951 et 1953).

Victoria va inaugurer une série originale de bâtons, le "Big Van", un chocolat au lait, vanille et chantilly. Il sera bientôt suivi du "Big Boss", "Big Milk" et du "Big Nuts" (1953)


VICTemb06

VICTpub05

VICTpub06

VICTpub02

  1. 1. Emballage Big Nuts.
  2. 2. Publicité pour le chocolat BIG BIG 1965.
  3. 3. Publicité pour le chocolat BIG LORD 1966.
  4. 4. Publicité pour le chocolat BIG FURY 1967.

1952 Reprise par Victoria de la chocolaterie Meyers.
Le 18 novembre 1955 est créée la société congolaise par actions à responsabilité limitée SCARL Victoria-Aiglon-Parein réunis, en abrégé "VAP", dont le siège social est fixé à Elisabethville, avenue Don Bosco et le siège administratif chez Victoria, rue Deneck à Koekelberg.
1956 Oscar Bossaert, ministre, bourgmestre de Koekelberg pendant près de trente ans et dirigeant de la chocolaterie Victoria, décède le 1 février 1956. Il avait 69 ans.
1958 Participation de la société Victoria à l'Expo 58 de Bruxelles. (Voir la page consacrée cet évènement).
1963 Victoria va lancer la Gamme "EUROPA". Cette nouvelle gamme de bâtons va permettre de concurrencer la chocolaterie Jacques. La gamme comprend 14 goûts différents.


VICTemb05


1964 Paul Bossaert, qui succéda à son père, cède Victoria à la société UNIBRA.
1965 Lancement du "Big Coffee" et le "Big-Big" et apparition de l'album d'images "Parade des vedettes".


VICTalb01

VICTpub01

VICTtab01

  1. 1. Album "Parade des Vedettes".
  2. 2. Pub A4 1966.
  3. 3. Tablette chocolat au lait des années 60.

Dès les premiers jours de 67, le grenadier redessiné va apparaître sur l'ensemble des documents, support publicitaire et produits Victoria. Les bâtons de la gamme Europa voient leur emballage modifié: nouveau grenadier sur fond doré. En juin, apparaissent les "Mini Big", découpage de chaque "Big" en autant de carrés dans un élégant mini-emballage. Un nouveau concept couronné comme la nouveauté de l'année 1967.


VICTcouprime01

VICTcouprime02

VICTcouprime03

VICTcouprime04

  1. 1. Coupon-Prime de 1935 à l' occasion du 40ème anniversaire
  2. 2. Bon-Prime
  3. 3. Bon Spécial Détaillant (année 60)
  4. 4. Bon pour soit 2 ou 1 image

Le 02 avril 68, lancement de la marque "METRO", cette nouvelle gamme de 25 bâtons est créée parallèlement à l'inauguration du "métro bruxellois". Le graphisme et toute la déclinaison visuelle du produits est confiée à Jacques Richez, le créateur de l'affiche de l'Expo 58.


VICTemb10


1969 Les résultats comptables de la S.A. Victoria ne sont pas bons et Vicroria Bruxelles est vendue au groupe belge "Gebeco". En même temps que se constitue la "General Chocolate" au sein du groupe Gebeco. Le 9 décembre 1969, Gebeco décide de transférer progressivement les fabrications Victoria dans ses autres unités plus modernes comme Herentals ou Antwerpen-Dam. La fermeture de l'usine de Koekelberg s'étalera tout au long de l'année 1970. Suite au regroupement successif des professionnels, la seule marque encore existante est le Big Nuts fabriquée par Kraft...
C'est la société Godiva, ex Draps frères, qui rachète une partie des bâtiments.


VICTpub04


 

Les propos très réduits sont tirés du livre

« VICTORIA BISCUITS-CHOCOLAT »
de Didier SUTTER
DRUKKER Diffusion 2008.

Toutes informations susceptibles de compléter mes propos sont les bienvenues.

 

Commentaires

Très beau blog ! Cela rappelle de nombreux souvenirs d'enfance ...Je possède des images de chocolat jacques, côte d'or une boite victoria etc...
Je viendrai sûrement à la bourse aux chocolats avec mes objets ! Je vous mets sur ma liste de favoris
A bientôt...
Nadine Het Witte Elfenheksje

Écrit par : nadine | 08/11/2009

Superbe documentation! Félicitations! C'est toute une page d'histoire!

Écrit par : demillequand | 23/02/2012

Merci pour ce site très agréable à parcourir.

Ma curiosité est partie d'une boite en métal, assez grande, décorée de motifs fleuris et portant sous le dessous le nom Victoria et le logo au petit soldat (Tambour?)

Je pense qu'il s'agit d'une boite à biscuit plutôt qu'à chocolat et trouve nulle part d'informations sur celle-ci.

Votre site est le plus complet sur cette entreprise. Bravo!

Écrit par : Christine Bouvry, de Basècles | 09/02/2013

encore un fleuron de l'entreprise belge qui a disparu .... nostalgie.

Merci pour ce beau blog

freddy

Écrit par : Carrette | 04/08/2014

Les commentaires sont fermés.