11/02/2011

CHOCOLATERIE MARCQ - FLEURUS

S.A. Chocolaterie MARCQ de Fleurus

Je possède peu de renseignements sur cette chocolaterie.
La S.A. Chocolaterie Marcq R.C.C.5944 qui était située rue de la Chocolaterie succéda à la Chocolaterie Fleurusienne Vital Marcq Fivet.
Je cherche à établir un lien entre la Chocolaterie Marcq et la Chocolaterie Atlanta F. Marcq Martin, 21 rue du Centenaire R.C.C. 2129 située également à Fleurus.

Période Chocolaterie Fleurusienne Vital Marcq Fivet

atlanta,marcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus

Facture de 1936

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Format : 10,5 x 11,5 cm.

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Format : 10,5 x 10,5 cm.

 

Période S.A. Chocolaterie Marcq

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Facture de 1956

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Format : 16,5 x 13 cm.

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Format : 18 x 11,3 cm.

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Format : 17 x 10 cm.

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Format : 16,5 x 23 cm.

atlanta,jacqmarcq,fleurusienne,jacqmain,fleurus
Format : 16,5 x 23 cm.

 


Sources : M. Jacqmain du Cercle d'histoire de Fleurus - Facture et emballages TB.


 

 

>>> A SAVOIR AVANT DE PLACER VOTRE COMMENTAIRE <<<
Je ne suis qu'un collectionneur, passionné par le chocolat, qui met en ligne un maximun de documents sur les anciennes chocolateries de notre pays.

  Je ne suis pas un professionnel du secteur 



 

10:30 Publié dans Marcq | Commentaires (5) | Tags : atlanta, marcq, fleurusienne, jacqmain, fleurus

Commentaires

Monsieur,
Je suis très heureux de retrouver la Chocolaterie Marcq sur votre site web.
Mon grand-père Vital Marcq était fondateur de la chocolaterie qui a dû démarrer entre 1920 et 1925. Elle était installée depuis cette période rue des Rabots à Fleurus dans des bâtiments qui existaient encore en 2004-2005. J'ai vu la chocolaterie en activité pour la dernière fois vers 1960, lorsque j'avais 10 ans.
Mon grand-père avait deux enfants: ma maman Jeanne et son aîné mon oncle Auguste, qui a repris la chocolaterie après le décès de mon grand-père. Mais il n'a pas réussi à la faire survivre, et la chocolaterie a été liquidée à une date dont je n'ai jamais pris note.
Le lien que vous faites avec la chocolaterie F. Marcq pourrait être liée au frère ("Oncle Fernand") de mon grand'père.
La mémoire tout-à-fait précise que je garde du Chocolat Marcq va sans conteste à la "Bayonne" ou Crème Marcq (crème vanille enrobée de chocolat fondant) dont j'ai été un (très) grand consommateur en culottes courtes.

Bien à vous

Écrit par : van vliet jean | 29/06/2011

Monsieur,
Je suis,comme mon frère très heureuse de retrouver le chocolat de mon grand-père sur la toile.
La chocolaterie Marcq employait à l'époque oû je l'ai connue, une trentaine de personnes:des ouvrières,un chauffeur,un comptable et au moins une secrétaire,sans compter mon grand-père ,Vital Marcq,mon oncle Auguste et ma grand-mère Adeline,qui était un femme de tête.Ma mère Jeanne y avait travaiilé un dizaine d'années avant la guerre,pendant laquelle la chocolaterie avait cessé ses activités.
La chocolaterie proposait un large gamme de produits depuis les tablettes classiques de chocolat fondant ou au lait,des chocolats fourrés à la crème dont les "Bayonnes",ainsi que des caramels(toffées),des pralines et des fantastiques petits chocolats noirs de format 3X7X0,5 cm à peu près, fourrés de caramel dur et emballés dans du papier vert et rouge avec une tête de diable ( je n'ai malheureusement pas d'emballage).Le Diable de mon grand-père est probablement l'ancêtre du Double-Diable de Côte d'or,et des Chocotoffs (que j'adore!)
Le chocolat était préparé dans de grandes cuves en cuivre qui ressemblaient à un machine à laver,à une température autour de 40-45°C .Il était moulé ,refroidi et démoulé à la main,ce qui fait qu'ily avait uncertain poucentage de casse.Les tablettes cassées étaient refondues,et les tablettes de chocolat à la crème qui s'étaient briséées lors du démoulage servaient à faire le caramel.Lorsque je passais mes vacances à Fleurus,j'avais le droit de manger quelques morceaux de plaques cassées,ce dont je garde un souvenir inoubliable!Les tablettes étaient ensuite emballées (pliage) et conditionnées à la main,avant d'être livrées aux clients.Ces quelques renseignements viennent de mes souvenirs personnels(j'avais 14-15 ans lorsque la chocolaterie a fermé ) et des anecdotes que me contait ma mère.Le seul objet que je possède venant de la chocolaterie est une brosse à prialines avec laquelle on débarrassait les pralines des traces de cacao.
Amicalement,
Catherine van Vliet-Constantinidou

Écrit par : catherine van vliet-constantinidou | 30/06/2011

Monsieur
Je n'ai pas eu le plaisir de connaitre les chocolats, à mon grand regret. Mais je sais par mon parrain Paul PREVOT qu'ils étaient délicieux.
Je suis très heureux de votre initiative car je n'avais aucun document sur le sujet.

Pierre PREVOT - rue de Bon Secours, 101 à Fleurus

Écrit par : PREVOT | 03/07/2011

Le fondateur Jules Marcq
Une fille Julie et trois fils
Fernand Marcq -Juliette Martin-chocolat Marcq-Martin ou Atlanta-rue Centenaire puis Chocolaterie
Vital Marcq-Adeline Fivet-chocolat Marcq-Fivet-rue Chemin des Bois
Félix Marcq-Marie Frennet-chicorée puis cartonnage rue des Rabots
Il existe des chromos et albums
??? et 2 autres ??? ou simplement enrobage
Communiquez-moi votre téléphone , ce sera plus pratique
Bien amicalement

Écrit par : BRICMONT YVES | 08/07/2011

Ce sont des petits cousins, et j'ai des souvenirs d'enfance de la Famille Van Vliet (Chirurgien à Bruxelles)
Si ces personnes on souvenance de la famille Muno-Rolin, d'Annevoie-Rouillon et ensuite Namur.
J'en serais très ému.
En tous cas, j'ai été gâté à mes St. Nicolas par mes petits cousins, et j'ai eu la chance de manger beaucoup de chocolats Marcq durant mon enfance.

Bien à vous.

Écrit par : Alain Muno | 16/03/2015

Les commentaires sont fermés.