10/11/2011

EXPOSITION CHROMOS - ROUGE CLOITRE - BRUXELLES

Chromos01.jpg

Les chromos, témoins imprimés de notre passé 
La chromolithographie englobe toute une série de supports d’impression : reproductions artistiques, cartes de vœux,  magazines, affiches, calendriers, menus, cartes postales, partitions musicales, actions... ainsi que des objets encore  plus éphémères comme les bagues de cigares, des étiquettes de toutes sortes, des prospectus, des emballages  comme ceux des semences de plantes ou du chocolat , des signets,  des tickets de tram ou de chaises... et, enfin,  les images données en primes pour faire connaître un produit, un magasin... un dentiste ou un opticien et  évidemment les premières marques. La marque devient petit à petit un instrument de lutte commerciale et de  garantie contre les contrefaçons.

Les collections
Aujourd’hui, les collections s’articulent surtout autour des marques – dont la plus représentative est sans conteste  Liebig – et des thèmes, comme le chocolat, la parfumerie – qui seront développés plus loin – ou le cirque, les  étiquettes de fils, les calendriers...  Certains collectionneurs, plus sélectifs, recherchent des objets bien ciblés comme  les anthropomorphismes ou les tickets de tram...  D’autres rassemblent les productions de certains éditeurs, comme  Susse, Bognard, Appel, Testu, Valet, ... Ou encore d’illustrateurs, connus ou moins connus – voir plus loin. L’éditeur  Appel est le plus recherché.

Le Chocolat et la chromolithographie
De très nombreuses firmes de chocolats ont fait appel aux cartes réclames  chromolithographiées  comme  support  de  vente :  certaines  de  ces  enseignes  existent  toujours  et  ont  pris  une  ampleur internationale comme Suchard ou Nestlé ; d’autres sont tombées dans l’oubli. La Belgique regorgeait d’un très grand nombre de petites sociétés productrices de chocolat que ce soit à Anvers, dans la région verviétoise, dans  le Tournaisis ou à Bruxelles ; la plupart de ces marques ont aujourd’hui disparu :  Senez-Sturbelle, Antoine, Derbaix, Ruelle, Dubois, Joveneau, Gilbert, L’Aiglon, Meyers, Blumer, Patrons Pâtissiers,  Victoria, etc...

Chromos02.jpg

Chromos03.jpg

 

Toutes informations susceptibles de compléter mes propos sont les bienvenues.

 


 Sources : le texte est extrait du DOSSIER DE PRESSE ainsi que les photos.


 

>>> A SAVOIR AVANT DE PLACER VOTRE COMMENTAIRE <<<
Je ne suis qu'un collectionneur, passionné par le chocolat, qui met en ligne un maximun de documents sur les anciennes chocolateries de notre pays.

 

  Je ne suis pas un professionnel du secteur 

 


 

 

Commentaires

Un des cadres (il y en a une grosse centaine) reprend la vision que certains artistes de la fin du XIXe siècle avaient de l'an 2000 et de l'an 2012. Diverses firmes de chocolat avaient fait appel à ces artistes qui ont fait preuve, en l'occurrence, d'une imagination débordante en matière de progrès techniques mais qui sont restés bloqués au XIXe en matière vestimentaire. Certaines projections sont tout à fait délirantes mais d'autres se rapprochent étonnamment de notre réalité.

Écrit par : Nadine | 06/01/2012

Les commentaires sont fermés.