16/05/2015

BIENTOT UN GRAND MUSEE DU CHOCOLAT A BRUXELLES …

 

Bientôt un grand musée du chocolat à Bruxelles.

PAULINE DEGLUME Publié le mercredi 01 avril 2015 à 21h30 - Mis à jour le jeudi 02 avril 2015 à 14h00 - LaLibre.be

 

Bruxelles est-elle la capitale incontournable du chocolat qu’elle prétend être ? La ville regorge certes d’artisans et d’enseignes mondialement reconnues telles que Neuhaus, Godiva, Marcolini ou encore Wittamer. Par contre, l’offre culturelle en la matière est nettement moins fournie.

Établi dans une étroite maison près de la Grand-Place, le musée du Chocolat de Bruxelles reste assez confidentiel. Tandis qu’à Koekelberg, le récent Chocolate Village se déploie dans un cadre intéressant, mais éloigné du centre touristique…

Mais la situation est sur le point d’évoluer car le plus grand musée du chocolat d’Europe s’implantera prochainement dans la rue de l’Étuve, juste à côté du Manneken-Pis, nous apprend l’échevin bruxellois de l’Urbanisme, Geoffroy Coomans de Brachène (MR).

"Pour l’heure, il s’agit d’un chancre formé par plusieurs maisons autour d’une impasse intérieure. On y entre par une porte cochère rue de l’Étuve. Le potentiel des lieux est assez exceptionnel !", s’enthousiasme l’édile.

L’installation d’un musée à cet endroit est une véritable aubaine, selon le libéral. "On se trouve en lisière de la zone Unesco, en plein parcours touristique : 100 % des visiteurs passent dans cette rue reliant la Grand-Place et le Manneken-Pis. Ce projet représente aussi une plus-value pour le quartier."

Pour soutenir le promoteur, les autorités locales entendent accélérer les procédures urbanistiques. "Nous allons changer l’affectation de ce lieu prévu pour du logement et du commerce pour qu’il puisse accueillir un équipement d’intérêt collectif. Ce sera normalement possible pour ce lieu classé puisqu’un musée entame moins lourdement le patrimoine que du logement !", explique Geoffroy Coomans de Brachène .

Quant au promoteur du projet, il a déjà plusieurs musées dédiés au chocolat à son actif. Président du conseil d’administration de Puratos (le plus grand fournisseur mondial de matières premières pour les boulangeries-pâtisseries et chocolatiers), Eddy Van Belle a ouvert son premier musée baptisé Choco-Story à Bruges en 2004. Entre-temps, d’autres musées gourmands ont ouvert leurs portes à Prague, à Paris et au Mexique. Et en mai 2014, ce passionné et collectionneur invétéré s’est associé à la famille Van Lierde-Draps, qui a créé le musée du Chocolat de Bruxelles en 1998. "Nous ne voulions pas leur faire de la concurrence. Et comme ils étaient intéressés par notre projet rue de l’Étuve, nous avons pris une participation majoritaire dans leur musée."

En clair, l’actuel (petit) musée du chocolat bruxellois déménagera dans l’espace de 2.000 m2 de la rue de l’Étuve où il sera enrichi par les collections d’Eddy Van Belle, qui affirme détenir plus de 1.500 objets en réserve. Outre un parcours éducatif retraçant l’histoire du chocolat et du cacao, le musée proposera des démonstrations, des ateliers et des dégustations. L’ouverture aura lieu dans les deux ans, espère son promoteur. "Même s’il devra être un peu restauré, le bâtiment est sain !" 

 

Toutes informations susceptibles de compléter mes propos sont les bienvenues.


Sources : LaLibre.be 


 

>>> A SAVOIR AVANT DE PLACER VOTRE COMMENTAIRE <<<
Je ne suis qu'un collectionneur, passionné par le chocolat, qui met en ligne un maximun de documents sur les anciennes chocolateries de notre pays. 

 

  Je ne suis pas un professionnel du secteur 

   


 

11:09 Publié dans Actualité | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.