24/10/2008

CHOCOLAT KWATTA - BOIS D'HAINE

Chocolaterie KWATTA à Bois d’Haine

Je vais aborder cette chocolaterie en plusieurs pages.
Page 1 : l’historique de la chocolaterie
Page 2 : les cartes postales de la chocolaterie
Page 3 : le chocolat « MANŒUVRE »
Page 4 : le chocolat « MA VIE »
Page 5 : le chocolat « BICA »
Page 6 : le chocolat « SCHTROUMPF »
Puis le  reste…


La société Kwatta était loin d’être inconnu dans le secteur chocolatier. Son histoire remonte à 1883, date de l’association d’un propriétaire de plantations nommé Jozef-Gustaaf Van Emden et d’une famille de pâtissiers confiseur, les De Bondt. Ils fondent la Chocoladefabriek De Bondt en Co. à Breda. L’association ne survit qu’une année et Van Emden continue en indépendant à la tête d’une usine sous le nom «  Stoomchocoladefabriek Kwatta ».
En 1889, l’entreprise tombe aux mains des frères Eugène et Jules Stokvis.
En 1905, les Stokvis embauchent un employé du nom d’Alfons van Iersel, qui va exercer une influence déterminante sur l’avenir de l’entreprise.
En 1907, van Iersel est à la base de l’apparition sur le marché d’une présentation qui devait révolutionner le secteur chocolatier : le chocolat en bâtons emballés. Jusqu’alors, le chocolat était vendu en morceaux. La naissance du chocolat « Manœuvre » suspecte, à juste titre, une destination militaire (période trouble précédant le premier conflit mondial). Cette destination initiale explique l’apparition du « petit soldat Kwatta » qui fit naître bien des vocations de collectionneurs. Le chocolat Manœuvre est en effet l’objet d’une publicité intense avec production de slogans extrêmement populaires tels que « Mon meilleur camarade est le soldat Kwatta ». À ce titre Kwatta fait incontestablement partie des pionniers en matière de fidélisation de la clientèle


KWATTAfact1929

  • Facture de 1929.

Le géant néerlandais ne va guère tarder à marquer sa nouvelle succursale de son estampille. L’usine de Bois d’Haine est complètement transformée et agrandie durant les hostilités de 14-18 et , dès l’armistice, modernisée et perfectionnée.
En 1920, le capital est porté de 300.000 à trois millions de francs par la création de 5400 actions de 500 francs.
Les affaires prospèrent à un rythme soutenu. En Hollande, le personnel ouvrier qui comptait 67 unités en 1905 est passé à 1185 en 1920. Une deuxième usine a est construite à un autre endroit à Breda. En 1927, au moment où l’industrie chocolatière compte plus de 50 usines en Belgique, la société bois-d’hainoise possède des entrepôts à Anvers, Liège, Bruxelles, Gand, Courtrai, Namur et Arlon pour la distribution de ses fabrications dont la variété atteint 400 articles ! L’usine produit de 12.000 à 18.000 kilos de chocolat par jour. Rappelons que la marque, reprise par Kwatta dès 1913, est toujours distribuée à cette époque.
La firme bois-d’hainoise participe aux campagnes de promotion, à cette époque éminemment populaires, grâce à la distribution, accompagnant les produits, de soldats « Kwatta » ou de pierrots « CIDA », que l’on peut échanger contre toutes sortes de marchandises produites par la firme. Des matinées enfantines sont également organisées à Bruxelles.


KWATTAdoc04

  • Petite publicité annonçant les "Matinées Enfantines".

Un tel développement ne peut se concevoir sans produits vedettes susceptibles d’engranger un chiffre d’affaires et de susciter un effet d’entraînement sur les autres.
Le succès des bâtons « Manœuvre » et « Ma Vie » présenté en bâton mais également sous d’autres formes à partir de 1930, sont incontestables. La production de pâte à tartiner « Chocopasta » fait son apparition vers 1935 et le cacao en poudre Kwatta est apprécié dans toutes les familles du pays. Les articles CIDA sont toujours commercialisés par la firme jusqu’à la fin des années 30.
Kwatta présente ses produits lors de l’Exposition de Bruxelles de 1935. Son stand se trouvait, regroupé avec d’autres chocolateries, au pavillon de l’Alimentation.


KWATTAdoc05

  • Stand de la chocolaterie Kwatta dans le Pavillon de l'Alimentation lors de l’Exposition Universelle et International de Bruxelles 1935.

Parmi les saveurs qui connaissent une certaine vogue à l’époque, citons pêle-mêle :
CIDA
Côte Perlée, Geisha (1928), Bisco (1925), Bangala (1927), Orania, Oasis (1928).
KWATTA
Manœuvre, Ma Vie, Bica, Amy (1931), Carmen, Kastar (1933),Letty (1930), Cacao Olanda, Chocolat Schtroumpf, Chocolat Circus.
Sous l’occupation allemande, la direction procède à une nouvelle augmentation de capital et à la modernisation et l’expansion de l’usine. L’importation des fèves de cacao est interrompue, l’activité « confiserie » est néanmoins maintenue, mais tourne au ralenti.
Un incendie ravage une partie de l’usine au cours de l’après-midi du dimanche 23 juin 1946. Bien que rapidement éteint, l’eau ainsi que les flammes provoquent d’importants dégâts ainsi qu’un arrêt de la production.
Le 4 mai 1955, l’Institut Mondial pour la Protection de la Haute Qualité Alimentaire remet son label de garantie à la Chocolaterie Kwatta pour son cacao et son Chocopasta.


KWATTApub01


L’usine de Bois-d’Haine travaille aussi pour l’armé Belge en lui préparant des bâtons nommés « CMC » (Cantine Militaire) le tout dans un emballage particulier. Pour l’exportation, Kwatta commercialise ses produits via deux sous-marques : SIPAL et SICKESZ


KWATTAdoc08

  • L'emballage du chocolat et l'ensachage du cacao. Photo extraite de l'Exposé concernant le Cacao et le Chocolat de T. Hespé, éditions Ambiorix 1948

L’Usine Kwatta fonctionne sans trop de souci jusqu’au début des années soixante. En 1971, le chiffre du personnel baisse régulièrement.
En 1972, la menace se précise avec le début de la collaboration entre Kwatta et Continental Foods. Cette dernière est le résultat d’une fusion entre deux entreprises flamandes : Devos-Lemmens de Puurs, producteur de pickels, mayonnaises et autres sauces et Imperial Products, d’Anvers, inventeur du premier pudding belge. La direction hollandaise mise sur le développement du chocolat à l’Américaine c’est-à-dire un chocolat de couverture quasi exclusivement réservé à l’enrobage des « marshmallows » etc….. La finesse et la composition du chocolat sont moins importantes. Cette option conduit à un affaiblissement spectaculaire de l’entreprise et à son dépôt de bilan.
En octobre 1973, la reprise en douceur de Kwatta par Continental Foods est une réalité. Un plan de modernisation des activités est à l’étude.
Fin novembre 73, le plan de restructuration est décidé. Les préavis du personnel administratif sont remis le 31 décembre. La reprise de Kwatta ne s’accompagne d’aucun licenciement parmi le personnel ouvrier. La marque Kwatta est désormais propriété de la firme gantoise Goemare.
Les fabrications sont arrêtées dans le courant du premier trimestre 1974.
L’ère du chocolat et du cacao bois-d’hainois prend fin. Celle de la confiserie moderne s’ouvre..


KWATTAdoc01

  • Carte postale publicitaire Kwatta (10,3 x 15 cm).

KWATTAdoc07

KWATTAdoc06

  • Annonce pour le Troisième Grand Concours de Pronostics Absolument gratuit (football) Saison 1933-1934.
  • Annonce Grand Concours KWATTA CIDA 1933.

KWATTAdoc02

KWATTAdoc03

  • Livret de 63 recettes au cacao KWATTA. La mascotte de la chocolaterie "KWATTINA" bien représentée. (2ième édition de cette brochure de recettes)
  • Photo extraite de la brochure montrant les différents conditionnements du cacao Kwatta.

KWATTAboite02

KWATTAboite01

  • Boîte en fer de Cacao Alcalinisé Kwatta.
  • Boîte en fer de Chocopasta Kwatta.

KWATTAprime01

KWATTAprime02

KWATTAprime03

KWATTAprime04

KWATTAprime05

  • Une sélection de Carton Prime et Bon Prime ainsi q'une feuille pour coller les petits soldats Kwatta.

KWATTApub02

KWATTApub03

KWATTApub04

KWATTApub05


LES EMBALLAGES (une sélection)

KWATTAemb01

KWATTAemb02

KWATTAemb03

KWATTAemb04

KWATTAemb05

KWATTAemb06

KWATTAemb07

KWATTAemb08

KWATTAemb09

KWATTAemb10

KWATTAemb11


KWATTApublivre01

L’historique très réduit est tiré du livre
CIDA et KWATTA
L’histoire du chocolat et du cacao
Boi-d’hainois
 
Toutes informations susceptibles de compléter mes propos sont les bienvenues.


REMERCIEMENTS
Merci à M. Philippe Bracq pour ses précieux renseignements.

 

 

 

 

22:02 Publié dans Kwatta | Commentaires (23) | Tags : kwatta, cida